Préparer ses transitions

Après les formalités administratives …

– Installer votre vélo et votre matos à votre emplacement dans le parc.
– Mettre les lunettes de vélo et le casque placé sur le guidon du vélo. Il faut veiller à « ouvrir » le casque, mettre les lanières de serrage vers l’extérieur, le poser à l’envers. Pour les lunettes, elles sont posées également « ouvertes », les branches non pliées dans le casque. Tout cela afin de ne pas perdre de temps à devoir déplier les branches de lunettes et défaire les lanières du casque.
– Repérer les entrées et sorties du parc (entrée après la natation, sortie pour le vélo, entrée après le vélo, sortie pour la course à pieds).
– Repérer le chemin le plus court possible et autorisé entre votre emplacement et les
différentes entrées et sorties du parc.
– Visualisez votre entrée et votre sortie du parc.
– Installer le matos dans l’ordre d’utilisation : d’abord celui disponible pour la transition nat/vélo et ensuite celui pour la transition vélo/cap.
– Un exemple de placement : sur le devant, les chaussures vélo sont d’abord disponibles ou déjà posées sur le vélo (et éventuellement les chaussettes). Et ensuite, le matos pour la
course à pied (casquette et chaussures).
– accrocher votre dossard à votre élastique et l’enrouler sous le maillot pour la natation
– si vous comptez emporter des produits énergétiques (gel ou barres) lors de l’épreuve
vélo, il peut être intéressant de les fixer sur le vélo à l’avance afin de ne pas perdre du
temps à le prendre ou à les mettre en poche lors de la transition.
– Pour ceux qui ont la peau fragile et qui n’ont pas de shorty, on conseille de mettre un peu de

crème de type vaseline à l’entre-jambe et/ou sur la selle.
– se rendre vers le départ de la partie natation et écouter le briefing des organisateurs.

Transition : Nat-vélo :                                  Pas de précipitation  =====>>>>>>

– dès la sortie de l’eau, attention vos pieds sont mouillés, c’est glissant. De plus, vous
passer d’une position couchée à debout très rapidement, cela peut un peu déséquilibrer.
– retirer le bonnet et le jeter à la place prévue par l’organisateur

– retirer les lunettes de natation et les tenir par le cordon en bouche
– vous avez donc vos 2 mains libres pour enlever votre combi néoprène et/ou pour sortir
votre dossard du maillot
– en courant vers le parc, repérer son vélo du regard à l’avance et se rendre à son
emplacement par le chemin que vous aviez prévu
– à côté de votre vélo, travailler un niveau (abaissé) et puis l’autre (relevé) pour éviter de
vous relever et de vous abaisser plusieurs fois lors de votre transition
– en position abaissée : mettre les chaussures de vélo (coller les semelles à l’avance pour éviter le mouvement). On peut éviter cette étape si les chaussures sont déjà sur le vélo.
– en position relevée : mettre les lunettes de vélo et le casque
– prendre le vélo et trottiner vers la sortie du parc. Attention, vous avez des chaussures de vélo aux pieds ! !

Transition : Vélo-cap
– en arrivant au parc dans le dernier 100m en vélo, défaire les velcros de vos chaussures de vélo
– enlever les pieds des chaussures qui restent fixées aux pédales.
– Poser les pieds sur les chaussures en continuant à pédaler.
– Descendre de son vélo « en roulant » : passer un pied au delà de la selle pour ne pas marquer d’arrêt en entrant dans le parc.
– Repérer tout de suite votre emplacement dans le parc.
– Vous rendre à l’emplacement en empruntant le chemin prévu.
– Déposer votre vélo en vous plaçant déjà du côté où se trouve votre matos afin de ne pas devoir faire le tour de votre vélo pour atteindre vos affaires
– En position abaissée : enlever votre casque, mettre vos chaussures de course à pied
– Emportez votre casquette, vous pouvez la mettre en commençant à courir dans le parc
– Emporter vos produits énergétiques pour la course à pied (ou les avoir en poche depuis le début de l’épreuve)
– Faites tourner votre dossard pour qu’il soit visible de devant.

– Voilà, vous êtes partis vers une ligne blanche sur laquelle il est écrit ‘’ARRIVEE’’

Quelques remarques:
– Attention, selon l’organisation il faut parfois mettre ses affaires NAT dans un sac poubelle lors de la transition NAT-velo pour le rapatriement vers l’aire d’arrivée
– prévoir une petite serviette à mettre par terre (surtout avant la cap) pour enlever et éviter les petits cailloux qui se fixent aux pieds lors des transitions
– Si le climat est à la pluie, de préférence protéger ses chaussures de cap par un sac en plastique pour ne pas les retrouver gorgées d’eau après la nat et le velo…